AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Forum en Stand-By
Merci à tous, et peut-être à bientôt sous d'autres plumes...

Partagez | 
 

 Alastor Madsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alastor Madsen
Membre
Membre

avatar

Age : 31 ans
Messages : 38

MessageSujet: Alastor Madsen   Mer 18 Avr - 7:55



Alastor Madsen
« Un esprit peut être mauvais sans être anormal »


Nom : Madsen

Prénom: Alastor

Age : 31 ans

Nationalité : Norvégienne

Sexualité: Bisexuel

Groupe: Gangsta – Tueur en série

Métier : Il tient un Salon de Thé, où il y confectionne des pâtisseries

Thème musical :
Spoiler:
 




Dual ? Non

Si oui, son pouvoir s’est-il manifesté ? Quel est-il ? /

Sens surdéveloppé: /

A-t’il rencontré son Dual « Z » ? /

Que pense t-il des Duals ?

Pourquoi les verrait-il différemment ? Parce qu'ils sont dotés de capacités que les humains n'ont pas ? Devrait-il avoir peur des tigres, car dotés de griffes et de crocs ? Devrait-il jalouser les oiseaux, car dotés d'ailes ? Pour lui, ils ne sont pas différents des autres êtres vivants. Ils ne sont rien d'autres qu'un amas d'os, de chair et de sang, destinés à mourir un jour ou l'autre. Et si possible, sous sa lame.




Physique et Caractère

Cet homme inspire la sympathie. Propre sur lui, toujours bien habillé : haut de forme, chemises, costumes, gants, il est très maniéré. Courtois, poli et souriant. Une vraie bouille d’ange. Sa démarche en elle-même montre que cet homme est quelqu’un de très ordonné, mais d’aussi très élégant. De plus, sa taille, très légèrement au-dessus de la moyenne, peut rassurer, et renforce son allure droite et noble.
Ses cheveux courts, châtains, entourent un visage doux à la peau claire et douce, dont deux lumières vertes animent le tout. Son regard peut bien évidemment varier, mais garde une certaine part de mystère, de réserve, malgré l’envoûtement qu’il dégage. Cependant, il ne faut pas vous fier aux apparences. Peut-être suivrez-vous le dicton qui dit qu’il faut suivre sa première impression ? Si tant est que vous arriviez à ressentir ce malaise en sa présence. Un frisson qui peut vous parcourir l’échine, pendant un dixième de seconde, alors que ses yeux se perdent sur vous. Mais Alastor sait comment s’y prendre. C’est un parfait imitateur, même s’il peut s’oublier pendant quelques instants, il revêtira vite son masque pour que la confiance règne à nouveau. Il a assez étudié l’Homme, et ne cesse d’en apprendre les comportements tous les jours. Ses crimes lui servent en partie à ça, à voir comment la race humaine réagit face à certaines situations. Certes déplaisantes.
C’est une personne en effet très méthodique, mais surtout très intelligente. Bien entendu, il est humain lui aussi, et ne possède pas le Q.I. d’Einstein, il est donc enclin à faire des erreurs. Pour l’instant, aucune ne lui a porté préjudice ou ne lui a été fatale, ce qui a crée en lui une grande confiance en soi. Il sait pourtant qu’un Homme est un animal avant tout. Que sa vie ne vaut pas plus qu’une autre. Qu’un Dual n’est pas non plus différent, même s’il souhaiterait en avoir le cœur net.
Extrêmement lucide, il n’est en aucun cas « fou ». C’est une personne qui sait ce qu’il fait, même si son état d’esprit et ses manières de penser sont complètement différentes des nôtres. Après, il faut savoir qu’il est poussé par ses pulsions, et se doit d’assouvir ses « besoins ».
On peut le qualifier de « thrill killer ». Il « se nourrit » de la terreur qu’éprouve ses victimes, et adore s’amuser à déjouer les plans de la police, ainsi que de voir les médias parler de lui. Comme un peu tous les tueurs en série, il est un brin « obsessionnel-compulsif », aimant à suivre toujours à peu près les mêmes méthodes, tout en diversifiant ses meurtres, mais en laissant sa « signature » à chaque fois.
Ce qu’il faut savoir sur lui, c’est que même s’il aime à dominer, il fait toujours tout pour avoir le contrôle de la situation. C’est donc quelqu’un de prudent, qui réfléchit avant d’agir. Cependant, il a des « pertes de contrôles » par moments. Quand quelque chose lui échappe, le dépasse, l’énerve ou l’excite, sa véritable nature prend le dessus, et c’est dans ces moments là qu’il peut être terrifiant. Il tentera tout de même de reprendre son calme, pour l’impression qu’il dégage, et montrer qu’il sait se contrôler.
C’est un homme très observateur, et de plutôt cultivé. Il ne se risque pas dans l’humour, qui ne plairait pas à tous de toute façon, et qui serait un indice sur sa personnalité « sadique ». C’est aussi une personne curieuse, mais très ancré sur ses rituels. En aucun cas il ne faut briser sa chaîne. Ensuite, il faut savoir que c’est une personne qui parle donc très peu de lui, mais qui ment très souvent. Cependant, c’est une personne extrêmement complexe, tout comme ses confrères, il est donc presque impossible de le décrire entièrement. La relation qu’il entretient avec sa sœur l’est tout autant. Cet « aperçu » vous conviendra peut-être. A savoir qu’un de ses hobbies est de conserver toutes les brochures qui lui font référence dans un album photo, et qu'en réalité, il a horreur du thé.






Histoire

Aussi loin qu'il s'en souvienne, Alastor a toujours aimé tuer. Bien que son enfance n'ait pas été ce qu'on peut qualifier de joyeuse, ce n'est pas la seule raison qui l'a poussé à devenir ce qu'il est aujourd'hui. Autrement, beaucoup de tueurs en série verraient le jour toutes les deux secondes. Bien sûr, ça ne l'empêche pas de tout mettre sur le dos de sa famille. C’est tellement plus facile de blâmer les autres pour se justifier.

Je suis une malédiction. Quand j’ai eu deux ans, j’ai posé des punaises dans les chaussures de mon père. Je suis sûr qu’il en a encore les marques.

Enfant déjà, il décapitait ses jouets, mettait à mort ses Playmobil® et aimait à s'extasier devant le feu de sa cheminée. Cependant, en grandissant, il voulait des choses plus concrètes.

Quand j’ai eu quatre ans, lassé de pousser le chien du haut des escaliers, je l’ai enterré vivant dans le jardin.

Ses parents, trop occupés à se disputer, le crûrent quand il leur dit qu’il l’avait trouvé mort dans la maison. Ce qui l’encouragea à continuer ses tortures sur les animaux. Les hamsters, les poissons, les oiseaux. Toujours plus violent. Il finit même par y mettre le feu.

Quand j’ai eu six ans, j’ai poussé la fille de mes voisins du haut d’un mur. Ce sont les risques quand on joue à chat.

Son père disait à sa femme qu’il était « fou », « cinglé », et n’hésitait pas à insulter son fils en sa présence. Il l’humiliait, peut-être par crainte, peut-être pour mettre sa femme hors d’elle. Il lui rappelait qu’il n’avait jamais voulu de lui, qu’il était une erreur, qu’il n’aurait jamais du naître. Probablement la vérité.

Quand j’ai eu huit ans, j’ai attendu derrière la porte, couteau à la main, et tandis que le courrier tombait par la fente, j’ai fait passer le bord tranchant de ma lame au travers.

Ses parents auraient voulu profiter de leur vie à deux plus longtemps, surtout son père. Sa mère, elle, ne pouvait rejeter son enfant. Mais Alastor en avait assez de cet homme. Il en avait assez d’être rabaissé. C’est pourquoi il commença à se montrer violent en face de lui. Il se glissait dans la chambre quand ils étaient en plein ébat. Il n’hésita pas à ajouter quelques « douceurs » déplaisantes dans ses repas. Il le fixait sans cesse sans rien dire, couteau à la main, dans le couloir. Bref, il voulait qu’il devienne fou.

Quand j’ai eu dix ans, j’ai mis le feu à la maison, alors que mes parents n’étaient pas là. Une envie de déménager, probablement ?

Son père, tentant en vain d’accuser son fils de l’incendie, préféra divorcer et quitter sa famille. De toute façon, il fallait avouer que leur relation était en déclin total. Il n’avait fait qu’accélérer les choses. A moins que ce fût de sa faute ?

Quand j’ai eu douze ans, j’ai tenté de noyer le nourrisson de mes nouveaux voisins. Il a survécu de peu.

Enfin débarrassé de son père, il n’arrêta donc cependant pas ses petits crimes. Toujours fidèle à lui-même, en quelques sortes. Il faut dire que sa mère ne faisait pas grand-chose. Trop déprimée par son divorce. Elle essayait de ne pas en vouloir à son fils, elle prenait donc sur elle, et le laissait plutôt libre, aveugle devant sa nature. C’était peut-être parce qu’il avait toujours été comme ça ?
Quoiqu’il en soit, elle retrouva la joie de vivre quand elle trouva un autre homme dans sa vie. Puis un jour, Alastor lui demanda un animal de compagnie. A la place, il eût Andrea. Sa nouvelle sœur. C’était l’influence de son nouveau mari, qui avait un cœur gros comme une maison. Maison à laquelle il voulait mettre le feu aussi.

Quand j’ai eu quatorze ans, j’ai fait une expérience. J’ai mis une souris dans le micro onde. Puis j’ai demandé à ma sœur d’en sortir le contenu.

Etonnamment, Andrea ne se montrait pas effrayée par sa manière d’être. Elle ne l’évitait pas, comme les autres. Au contraire, malgré leurs disputes, elle se montrait gentille. Elle était différente. Fascinante. Et si au début il s’était montré violent envers elle, n’hésitant pas à la pousser de hauteur ou autres choses du genre, il s’arrêta finalement.

Quand j’ai eu seize ans, j’ai renversé mon beau-père avec la voiture. Une jambe cassée et des côtes brisées. Mais quel plaisir intense.

On le fit finalement voir des psychologues, presque tous décryptant une « folie », une « schizophrénie avec dédoublement de personnalité ». Qu’il était facile de leur faire croire ce qu’ils voulaient. Il n’était pas fou. Au contraire, il était parfaitement lucide. Et sa sœur le savait, c’était sûr.
Il continua donc à jouer le jeu, mais se rendit compte qu’il risquait de devoir être suivi toute sa vie. C’est depuis ce jour qu’il décida qu’il se devait de dégager une bonne image. Une image sociable, aimable et avenante. Il fit donc semblant qu’il « guérissait » grâce à ses thérapies, mais continuait ses petits crimes en toute discrétion.

Quand j’ai eu dix-huit ans, je me suis fait un cadeau. J’ai tranché la tête de la vieille femme bruyante du quartier. Puis j’ai effacé mes traces, comme dans les livres que je lisais, je l’ai découpée en morceaux, et l’ai jetée dans un lac.

Il était passé à l’acte. Ca l’avait apaisé un moment. Mais il avait besoin de recommencer. Sauf que sa sœur savait. Elle l’avait vu. L’avait-elle suivi ? Ou l’avait-elle deviné ? Qu’importe. Si elle parlait, il la tuerait. Heureusement, elle ne dit mot. Elle lui avait même constitué un alibi, en quelques sortes.

Puis vint le jour où il décida de quitter la maison. En fac de médecine, il assistait aux cours pour en apprendre plus sur l’anatomie. Il continua ainsi ses crimes, tuant deux personnes en l’espace de quelques mois. Il avait revêtu une image de Gentleman. C’était une personne souriante et attentionnée. Mais aussi poli, ce qui n’avait bien sûr pas toujours été le cas. Il venait parfois rendre visite à ses parents et à sa sœur. Mais sévissait, faisant toujours plus de morts.

Quand j’ai eu vingt-quatre ans, j’ai ouvert le ventre d’une femme enceinte, et ai envoyé le fœtus par colis à son mari.

Toujours plus curieux, il n’a jamais hésité à tenter de nouvelles choses. Plutôt horribles, pour la plupart. Il a cependant du quitter la ville, puis la région, pour cause de sûreté. Car même s’il cachait toutes traces de lui, il finirait bien par se faire attraper. Quelques mois à peine après son départ, sa sœur en fit de même. Ses parents le lui avaient expliqué par lettre. Cependant, il n’aurait jamais imaginé qu’elle s’en irait jusqu’en Angleterre. Probablement un « ras-le-bol » des parents, comme elle le lui avait déjà fait part plusieurs fois.

Quand j’ai eu vingt-huit ans, j’ai retenu prisonnier deux amoureux pendant plusieurs jours, sans manger. Puis j’ai tué l’homme, l’ai cuisiné et l’ai donné à la femme. Quand elle eût fini, je l’ai découpée.

Il travaillait en tant que pâtissier, confectionnant de bons gâteaux depuis quelques années déjà. Mais il décida tout de même de quitter le Pays. Pourquoi ne pas aller Angleterre, lieu qui collerait parfaitement à son image de Gentleman ? Et tant qu’à faire, essayer de trouver sa sœur, pour lui faire la surprise.
Ca fait donc deux ans qu’il s’est installé dans ce Pays. Il a d'abord vécu un an et quelques mois à Christchurch où il a patiemment attendu six mois avant de commettre son premier meurtre, préférant se montrer prudent, ainsi que pour mieux connaître les lieux et autres choses importantes.
Cependant, après son second meurtre commis peu de temps après, des soupçons ont commencé à se soulever, et se sont confirmés à son troisième meurtre. L'idée d'un serial killer était encore incertaine, mais les enquêtes se lançaient. Alastor, plutôt acculé, préféra s'en aller à Londres. Cela fait donc quatre mois qu'il a monté un petit salon de thé où il prépare toujours quelques gourmandises, et continue ses crimes en cachette. Il tue humains comme Duals, ne faisant aucune différence entre eux.
Deux nouveaux meurtres, dont il a fait en sorte de bien les espacer. Aucun lien n'a encore été fait, ni la confirmation que ces crimes sont liés et proviennent du même meurtrier. Cependant, une enquête est tout de même lancée, au vu de l'atrocité et de la cruauté de ses meurtres.


Pseudo: Ita'
Age 19 ans
Avatar: Hershel Layton de Professeur Layton
Un mot de plus ? Je me suis inspirée de quelques études sur le site http://www.tueursenserie.org/ et de la musique Such Horrible Things de Creature Feature, qui n’est donc autre que son thème musical =)


Dernière édition par Alastor Madsen le Jeu 19 Avr - 7:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki Aiden
Admin
Admin

avatar

Age : Beaucoup
Messages : 311

MessageSujet: Re: Alastor Madsen   Mer 18 Avr - 21:50

Bienvenue o/

J'aimerais te valider, mais je préfère attendre l'avis d'Erin. Les tueurs en série, on préfère les prendre avec des pincettes tu vois. Pour ma part, je n'ai aucune appréhension envers ton personnage. Bon, le coup du fœtus m'a fait mal au coeur, et celle du chien aussi. Pour moi, son histoire tient la route quand même, j'aime beaucoup l'idée qu'Alastor cherche la terreur chez ses victimes, et sa psychologie est bien développée.

Donc, pour moi, rien ne cloche, il te suffira juste d'être un peu plus patient o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor Madsen
Membre
Membre

avatar

Age : 31 ans
Messages : 38

MessageSujet: Re: Alastor Madsen   Jeu 19 Avr - 4:46

Merci ! =D

Oui je sais, c'est un peu trash... Désolée. Je serais plus douce dans les RP ; ) Mais en même temps, c'est un serial killer ! Enfin bon, je patienterai, y a pas de problèmes. J'espère juste que je serais acceptée :/
Je précise juste que je ne suis pas du genre grosbill, si ça vous inquiète, et que, bien évidemment, je ne tuerai pas tous les deux posts xP Et surtout pas les membres. Ca m'intéressait juste de jouer quelqu'un du genre =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Mc Faden
Admin
Admin

avatar

Age : 24 ans
Messages : 387

MessageSujet: Re: Alastor Madsen   Jeu 19 Avr - 6:13

Bon, j'avoue qu'hier soir c'est un peu ce que je craignais en jetant un coup d'oeil au début de ta fiche.
Mais puisque tu sous-entends que les médias et la police parle de lui, c'est d'une qu'il n'est pas invincible et que tu accepterais qu'il soit peut-être inquiété je suppose ? ^^
Mon but n'est pas d'enfermer ton perso hein xD juste de bien être sur qu'il n'est pas à l'abri de tout soupçon, ou qu'il ne peut pas se faire attraper.

Bref, c'est trash, j'avoue que l'histoire du couple, en dernier fait légèrement tiré d'un film d'horreur XD dc bon soit... même si j'trouve ça un peu trop, mais bon ce n'est pas ce qui m'empêche de te valider de suite.

En fait, j'aurais aimé des précisions sur comment tu voyais les choses depuis son arrivée à Londres, il y a deux ans.
Si je me fis à ce que tu écris, il a quand même une envie de meurtres peu à peu plus grande, des pulsions assez "régulières", même si c'est pas le mot, mais disons qui augmentent. En deux ans, il a donc dû tuer pas mal de personnes non ? °°
Londres est une grande ville, mais la police n'est pas moins incompétente que celle de Norvège, et même si l'enquête piétine, Alastor n'a pas du tout été inquiété ?

Je ne parle même pas de soupçon, mais en fait c'est le rapport nbre de victimes croissantes/soupçons zero qui me laisse un peu perplexe ...

Je ne demande pas forcément à ce que tu précises dans ton histoire, mais que tu me dises comment tu imagines ces deux ans, la fréquence des meurtres (ça fait bizarre de l'écrire XD), s'il a peut-être eu des moments où il s'est senti acculé par des enquêtes trop proches, comment est-ce qu'il arrive à être au dessus de tout soupçon aussi ^^ - à part être méticuleux etc ...

Désolée pour le pavé XD mais tu verras qu'il n'y a pas tant que ça de négatifs dans mes demandes ;)
Une fois tout ça clarifié, j'pense que ça sera bon ^^

__ __ _____________________ __ __
Dispo en soirée & le weekend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor Madsen
Membre
Membre

avatar

Age : 31 ans
Messages : 38

MessageSujet: Re: Alastor Madsen   Jeu 19 Avr - 6:27

Bien sûr ! Je n'ai jamais insinué qu'il était parfait ! J'ai juste dit que jusqu'à maintenant, il a toujours réussi à échapper à la police (il a quand même été obligé de quitter sa ville, sa région, et même son pays pour ça), mais ça ne veut pas dire qu'il est au dessus de tout. C'est un être humain qui n'est pas "différent" des autres, qui peut faire des erreurs etc. De plus, ça peut être intéressant de jouer face aux forces de l'ordre qui enquête sur lui et tout^^ Tu sais, je ne comptais pas le faire passer pour un Dieu. Donc aucun problème si la Police a des soupçons sur lui ! Ca ne me dérange pas le moins du monde, et ça paraîtrait logique ; )

Oui sorry, je peux le changer, j'ai du me laisser aller trop dans mon délire ^^ Je ferais plus attention.

Alors, je comprends oui ! Etant donné qu'il n'a pas changé de ville etc. Alors oui, je pense qu'au départ quand il s'est installé, il a pris ses repaires etc, attendant quelques mois (genre 6 à 7 mois pour commettre son premier meurtre). C'est quelqu'un qui prend toutes les précautions avant de tuer, et qui tue rarement, voire quasiment jamais quand "l'envie lui prend" dirons nous. Je dirais qu'il a du tuer peut-être cinq personnes en tout en deux ans. Ce que je peux faire, aussi, c'est dire qu'il ne s'est pas installé directement à Londres, mais qu'il a d'abord vécu un an et demi ou un an ailleurs. Puis, quand la Police commençait à être trop suspicieuse, à remonter sa piste, il a déménagé à Londres. Ca ferait donc quelques mois qu'il y serait, et qu'il aurait réussi à monter son Salon (si vous le voulez bien).
Quant à ses "méthodes" pour ne pas se faire soupçonner, il découpe toujours ses victimes pour aller les enterrer, les disséminer un peu partout, mélanger des membres pour semer le doute, et/ou les mettre au fond de l'eau. Possibilité encore qu'on ait déjà découvert des corps, et qu'une enquête est lancée.

Voilà, j'espère que ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Mc Faden
Admin
Admin

avatar

Age : 24 ans
Messages : 387

MessageSujet: Re: Alastor Madsen   Jeu 19 Avr - 7:23


Merci ! Avec les explications, ça me va tout à fait !
5 en deux ans c'est tout à fait raisonnable ^^
Et perso, je trouve que l'idée de partir du fait qu'il n'est arrivé à Londres il y a seulement quelques mois te permettra de jouer peut-être plus longtemps sous "couvert" d'une enquête qui s'ouvre juste, avec des flics un peu paumés, des rumeurs aussi etc ... ^^
Donc, je te laisse modifier si jamais, au niveau des deux ans. Tout dépend en fait à quel "moment" de(s) enquête(s) tu veux placer ton perso- même si les flashback soient tout autant jouables ;)

Sinon et bien, je l'avais oublié, admin tête en l'air que je suis, mais biiienvenue o/
Et j'ai le plaisir de te valider ! hihiiii
J'espère que tu arriveras au moins à la cheville de Jack l’Éventreur, ou du moins que tu tenteras, distingué jeune homme 8D
Pour le salon, si tu veux qu'on crée l'endroit, c'est possible, 'suffit de nous le demander ^^
Amuses-toi bien, tu peux désormais filer vers les fiches de liens, de rp etc ...

Ca va être intéressant tout ça :ahahah

__ __ _____________________ __ __
Dispo en soirée & le weekend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor Madsen
Membre
Membre

avatar

Age : 31 ans
Messages : 38

MessageSujet: Re: Alastor Madsen   Jeu 19 Avr - 7:37

Cool ! Merci : D Exactement, il sera protégé encore un peu ! Et ça pourra créer des situations intéressantes avec les autres personnages =)
En tout cas, j'ai modifié ! Une enquête est lancée, mais aucun lien n'a encore été fait réellement entre les deux meurtres commis à Londres (et ceux à Christchurch). Cependant, des rumeurs et des idées germent au sein de la police.

C'est très gentil ! Je suis heureuse *w* Merci encore pour tout ! Y a intérêt que je surpasse Jack l'Eventreur : P
Alors oui je veux bien créer le Salon de Thé ! Je vous enverrais le nom, et j'y ajouterai une description par MP, merci : D

Héhé oui :3 Je vais bien m'amuser avec la police <3

__ __ _____________________ __ __
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alastor Madsen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alastor Madsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alastor Maugrey, dit Fol Œil
» HP - Jalousie - Albus Dumbledore/Alastor Moody - G
» Kaj Madsen DAF XF Super Space Cab
» Madsen 20 mm
» cosplay de Yuusuke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duals Prescience :: Let's Start ::  ~ FICHES ::  Fiches validées-